ss.jpg

Immobilier

Dans moins de deux décennies, 25 % de la population mondiale vivra en Afrique, soit 2,5 milliards d'individus, dont plus d'un milliard de citadins. Cette croissance démographique va considérablement augmenter la demande de logements et également permettre l'émergence de nouvelles classes d'actifs, ce qui va indéniablement créer un impact sur la consommation, donc sur la croissance économique. 

Par conséquent, tout ceci devrait induire un grand besoin d'infrastructures sur le continent africain...

 

Mais quid des investissements et des financements?

En Afrique subsaharienne, la diversité des environnements politiques, économiques, juridiques et fiscaux rend difficile une lecture synoptique des investissements dans le secteur immobilier. Toutefois, l'immobilier  qu'il soit résidentiel, touristique, commercial ou professionnel représente une niche créatrice de valeurs avec un impact socioéconomique important.

Pour le secteur résidentiel, on distingue deux principaux types d'offres: le haut de gamme et le low cost (immobilier social). Si le secteur du luxe haut de gamme a déjà fait l'objet de nombreux investissements de la part des entreprises, on constate que le low cost n'a pas bénéficié des mêmes intentions. 

Or, c'est un marché qui est en passe d'exploser au regard de la forte demande.

Racine Investissement Bank se positionne spécifiquement dans l'immobilier résidentiel en Afrique.  

Grâce à notre réseau de partenaires techniques et financiers nous développons et soutenons des projets immobiliers adaptés aux besoins d'une population jeune, dynamique et exigeante.