dfe.png
IMG-20200601-WA0054.jpg

LA LEVEE DE FONDS

Les marchés de capitaux…

Schématiquement, l’entreprise cotée qui souhaite lever des fonds dispose de deux moyens .  Dans une optique sectorielle, RIB structure pour ses clients des solutions de financement pas le marché. A travers nos partenaires en gestion d’actifs, nous accompagnons nos clients dans les opérations d’Equity Capital Markets ou financement par capitaux propres. Nous accompagnons l’entreprise dans les négociations pour la vente des parts de capital.

L’entreprise peut aussi choisir le financement par endettement. Nos experts accompagnent nos clients sur des opérations d'émission de dette, nos experts seront de bons conseillers dans les opérations d’émission de dette. Les raisons qui peuvent amener une entreprise à choisir un financement par endettement plutôt que par capitaux propres sont multiples mais reposent fondamentalement sur les deux variables que sont le coût et le risque, le coût dépendant du risque.

Le financement par endettement (ou émission d’obligations) est certes un moyen de financement moins onéreux que le financement par capitaux propres (ou émission d’actions) pour l’entreprise émettrice, mais si l’émetteur est défaillant et rencontre des difficultés pour rembourser sa dette à échéance, le créancier devient alors le « propriétaire » de l’entreprise. Notre rôle est de valoriser l’entreprise émettrice et de sécuriser aux mieux de ses intérêts en minimisant au maximum les risques. Nous assurons au client qu’il reste à la tête de son entreprise après la réussite de l’opération.

Le capital-investissement, créateur de valeur durable...

Lorsque les apports personnels et les crédits bancaires classiques ne suffissent plus à financer la croissance, l’ouverture du capital à des business Angels ou de fonds de capital-investissement peut constituer une solution de financement fiable et peu onéreuse pour les petites entreprises.

Ouvrir le capital de sa société implique de répondre à trois questions :

  • A quel type d’investisseur faut-il s’adresser ?

  • Comment prépare-t-on une levée de fonds ?

  • Comment s’organise la relation avec l’investisseur, une fois celui-ci entré au capital de l’entreprise ?

Pour répondre à ces questions essentielles, RIB met au service de ses partenaires une équipe de spécialistes à chaque phase de l’opération de levée de fonds. Notre savoir-faire transactionnel nous permet de syndiquer et de mobiliser des investisseurs en venture capital comme en capital développement. Nous accompagnons méthodiquement nos clients de la rédaction du Mémorandum d’information au Closing en passant la préparation du Pitch.

Racine Investissement Bank et ses partenaires renforcent les fonds propres de leurs clients. Les montages financiers s’adaptent à chaque cas particulier et font intervenir :

  • Une prise de participation minoritaire au capital, sur une période moyenne de cinq (5) ans après laquelle les parts de l’investisseurs en capital sont cédées suivant la vision du promoteur et via un mécanisme défini dès l’investissement.

 

  • Un prêt d’actionnaire à long terme sans garantie et rémunéré proportionnellement à la performance de l’entreprise bénéficiaire.

 

  • La présence d’un capital investisseur au capital d’une entreprise facilite également l’accès au crédit bancaire et à d’autres investisseurs, elle  renforce la crédibilité et la solidité d’entreprise.

 

Panorama de l’investissement en capital en Afrique.

 

Comme sur les marchés développés, le capital-investissement a connu une forte expansion en Afrique subsaharienne juste avant la crise financière. Les levées de fonds ont atteint six milliards de dollars entre 2008 et 2017 contre deux milliards de dollars entre 2000 et 2005 (EMPEA, 2011). Malgré cette forte progression, le secteur demeure modeste. L'Afrique subsaharienne a accueilli moins de 4 % des 159 milliards de dollars levés pour l'ensemble des marchés émergents entre 2008 et 2017, et moins de 0,5 % des 1 400 milliards de dollars levés dans le monde. Sur cette même période, le volume des investissements sur 47 marchés d'Afrique subsaharienne a atteint huit milliards de dollars contre 136 milliards pour l'ensemble des marchés émergents (dont 59 milliards pour la Chine, l'Inde et le Brésil). En 2019, l'Afrique subsaharienne a drainé 6 % du total des capitaux levés pour les marchés émergents un record absolu - et cette croissance devrait se poursuivre.

 

  • La stratégie d’investissement en capital de RIB 

Notre stratégie d’investissement repose sur une méthodologie rigoureuse qui prend en compte les valeurs de l’investissement positif. Elle se déroule de la manière suivante : 

.

LEVEE DE FONDS.png